Questions fréquentes

Voitures électriques

L’autonomie moyenne des voitures électriques varie entre 100 et plusieurs centaines de kilomètres : tout dépend de la capacité de stockage de la batterie du véhicule. La batterie est l’équivalent du réservoir de la voiture thermique, plus la capacité de la batterie est grande, plus l’autonomie est importante.

La voiture électrique peut être rechargée à domicile en l’alimentant directement via l’installation électrique de votre domicile. Il est possible de se munir de systèmes pour accélérer la recharge de la voiture (WallBox).

Il est possible de charger sa voiture sur des bornes publiques. On peut les trouver sur des parkings publics, dans les centres commerciaux, ou tout simplement sur la voirie. Pour les trouver, vous pouvez vous aider d’applications telles que Chargmap(https://fr.chargemap.com/) qui répertorie les bornes de recharge accessibles en fonction de votre localisation.

La recharge d’une VE va être influencée d’une part par la puissance délivrée par la borne de recharge, mais d’autre part par le type de câble utilisé. Plus la borne est puissante, plus la recharge sera rapide. La recharge peut donc varier de plusieurs heures sur une prise domestique à quelques dizaines de minutes sur une borne puissante.

Les constructeurs annoncent une autonomie sur base de tests avec des critères bien précis qui ne reflètent pas totalement l’utilisation d’un véhicule dans la vie de tous les jours. Il y a donc une différence entre l’autonomie annoncée et l’autonomie réelle.

Approximativement, l’autonomie réelle équivaut à 80% de l’autonomie annoncée.

Les véhicules électriques sont dépourvus de moteur ainsi que d’un bon nombre d’éléments mécaniques. Il y a donc de nombreuses opérations d’entretien qui disparaissent. Il est généralement admis que les couts d’entretien sont inférieurs de 25% par rapport à un véhicule thermique.

Il est tout de même important de signaler que certains constructeurs demandent un contrôle régulier de l’état de la batterie.

Sur la voiture électrique, il n’y a pas de réservoir à carburant ni de moteur à combustion, mais un moteur électrique, piloté par un contrôleur électronique et associé une batterie. Il y a de nombreux avantages à la voiture électrique : le cout d’entretien réduit et une énergie beaucoup moins chère que les carburants traditionnels, mais aussi un fonctionnement 100% silencieux, une conduite agréable et des émissions nulles à l’usage.

Ce type de véhicule repose sur la même base que la voiture électrique, mais on y ajoute un moteur thermique traditionnel. Ce moteur sert à recharger la batterie en convertissant le carburant en électricité. L’avantage est de bénéficier d’une autonomie tout électrique et de pouvoir utiliser le prolongateur pour les longs trajets.

Les aides sont différentes en fonction de la région. En Flandre, les aides de l’État peuvent aller jusqu’à 4000 euros en fonction de la valeur catalogue de la voiture, TVA comprise et hors option.

En ce qui concerne les taxes, elles sont gratuites en Flandre alors qu’à Bruxelles et en Wallonie, elles sont plafonnées au montant minimum de 61,50euros pour la TMC et de 77,35euros pour la TCA.

En plus de cela, les entreprises peuvent déduire leur voiture électrique à 120% et si votre employeur met à votre disposition une voiture de société, sachez que votre avantage en nature (ATN) sera réduit puisque les VE n’émettent pas de CO2.

Les voitures électriques sont le plus souvent composées de plusieurs accumulateurs montés en série. Une batterie de traction exploitée par une voiture électrique stocke et redistribue de l’électricité selon l’action du conducteur sur les pédales d’accélération et de frein.